L’évolution d’une calvitie chez l’homme selon l’échelle de Norwood-Hamilton

L’échelle de Norwood-Hamilton date des années 50 : elle permet encore aujourd’hui de classer les différents stades de l’évolution d’une calvitie (7 au total) selon son étendue et la surface dégarnie. La chute des cheveux obéit à un dégarnissement bien établi quelque soit l’individu. Simple creusement des golfes temporaux puis apparition d’une tonsure, fusion du dégarnissement avant d’aboutir à une calvitie complète, laissant toujours intacte la couronne hippocratique.

A chaque stade une stratégie thérapeutique peut être proposée.

Stade 1

Stade de début d’une calvitie : très léger creusement des golfes temporaux.

Une simple surveillance suffit.

Stade 2

Creusement plus marqué des golfes avec baisse de densité des cheveux au niveau de la tonsure.

Le PRP peut avoir des effets bénéfiques à ce stade.

Stade 3

Recul de la ligne frontale avec accentuation des golfes, apparition d’une tonsure.

Le PRP est très utile à ce stade. On peut envisager une séance de micro-greffes de cheveux.

Stade 4

Dégarnissement aboutissant à une fusion des zones tonsurales et des golfes temporaux.

Stade où les micro-greffes de cheveux sont particulièrement indiquées.

A partir du stade 5 jusqu’au stade 7

L’accentuation du dégarnissement est de plus en plus étendu pour aboutir au stade 7 à une calvitie quasi complète mais laissant en place la couronne hippocratique.

L’indication de micro-greffes de cheveux se discute en fonction de la densité de la couronne hippocratique, de la surface dégarnie et de l’âge du patient.

L’évolution d’une calvitie chez l’homme selon l’échelle de Norwood-Hamilton - Docteur Richard Aziza

Les conclusions d’Hamilton indiquent que 58% des hommes âgés de plus de 50 ans atteignent un stade 5 à 7 avec une stabilisation vers 70 ans.

11 juin 2018 à 3:00