La technique FUE ou «Follicular Unit Extraction»

fueCette technique permet un prélèvement du cheveu au niveau de la zone donneuse, follicule par follicule. Une fois prélevés, les greffons et leur implantation au niveau des zones dégarnies sont rigoureusement similaires avec les autres techniques (FUT ou FUSS). Les micro-forêts servant au prélèvement ne laissent pratiquement aucune cicatrice puisqu’elles sont microscopiques (inférieures à 1 mm), indécelables au bout d’une quinzaine de jours. Le principal avantage de cette technique est l’absence de cicatrice visible et donc de suture. En revanche c’est un procédé plus long.

La technique de la FUE est en constante évolution. Toujours plus précise et efficace, elle vient de franchir un pas important grâce à l’aide opératoire automatisée. Cet appareil permet d’extraire les greffons par micro aspiration douce avec l’obtention d’un excellent taux de préservation. La réimplantation se fait également à l’aide d’outils ultra miniaturisé pour un très grande précision du geste et l’absence de cicatrices.

Quand envisager une FUE ?

La FUE peut être indiquée pour tout type de calvitie chez l’homme et notamment chez la femme (absence de cicatrice visible). La zone donneuse est étendue à toute la couronne dite hippocratique, au dessus de la nuque jusqu’aux oreilles.

Elle très intéressante soit pour finaliser un résultat soit pour corriger un dégarnissement au niveau du front ou des golfes frontaux. L’absence de cicatrice visible permet également aux patients de garder les cheveux courts notamment au niveau de la zone donneuse.

Cette technique est également indiquée pour regarnir des sourcils clairsemés (chez la femme)

Déroulement d’ une séance de FUE.

L’intervention est pratiquée sous anesthésie locale, après légère prémédication (de type Atarax, en comprimé pour lutter contre l’anxiété et relaxer le patient).

Le 1er temps consiste à préparer la zone donneuse à l’arrière de la tête, dans la région occipitale, ou latéralement au niveau temporal, laissant une longueur de cheveu d’environ 1 à 2 mm. Cette zone est plus ou moins longue et large selon l’importance de la surface chauve à corriger.

Le prélèvement par FUE s’effectue alors,

  • soit de façon manuelle à l’aide d’un micro-forêts d’un diamètre inférieur à 1 mm (0,9 / 0,8 / 0,7 mm de diamètre),
  • soit de façon robotisée grâce à un appareil très sophistiqué qui permet le prélèvement des unités folliculaires sans trans-section du bulbe, par simple aspiration.

Les unités folliculaires ne comportant que 1 à 3 cheveux sont ainsi réparties par taille, et par nombre sur une compresse imprégnée de sérum physiologique.
Le nombre d’unités folliculaires prélevées est fonction de l’importance de la zone à garnir : entre 500 et 1500.

Le 2e temps est celui de la réimplantation des micro-greffons dans la région dégarnie. Une anesthésie locale est effectuée, puis les sites receveurs sont réalisés soit par micro-incisions, soit par de simples aiguilles.

  • Cette étape peut également être réalisée de façon manuelle ou
  • robotisée par le même appareil qui a servi au prélèvement : le micro-greffon est cette fois, aspiré puis implanté automatiquement dans le site receveur.

La durée de l’intervention est fonction du nombre de greffons implantés et de l’utilisation ou non des techniques de robotisation : en moyenne entre 2H et 4H.

Le patient peut reprendre son activité dès le lendemain de son intervention. Au niveau de la zone donneuse, la cicatrisation est extrêmement rapide en 2 ou 3 jours, et ne laissera aucune cicatrice visible. Les shampooings sont recommandés dès le lendemain, de façon douce et prudente au début.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la FUE ?

Avantages :

  • Absence de suture et de cicatrice visible de la zone donneuse, autorisant le port de cheveux courts.
  • Résultat très naturel, cheveu par cheveu, sans effet de « cheveux de poupée », intervention non décelable par l’entourage.
  • Aucune éviction sociale ou professionnelle.
  • Résultat obtenu sur 5 à 7 mois, durée pour que chaque bulbe fournisse un cheveu.
  • Résultat définitif, car les cheveux implantés sont génétiquement programmés pour durée 120 ans, et ne sont plus concernés par l’évolution de la calvitie.
  • Technique de choix chez la femme, ou pour les zones frontales.

Inconvénients :

  • Séances plus longues qu’une implantation classique.
  • Savoir faire, expérience et habileté du chirurgien indispensable et nécessaire.
  • Plusieurs séances parfois nécessaires selon l’importance ou l’évolution de la calvitie.
  • Le prix plus élevé qu’une séance classique : entre 4000 et 7000 euros.