Calvitie et cancer de la prostate

LE RISQUE DE CANCER DE LA PROSTATE SERAIT ASSOCIÉ À UN CERTAIN TYPE DE CALVITIE

Selon une étude américaine portant sur près de 40 000 hommes, âgés entre 55 et 74 ans, ce risque serait 40% plus élevé d’avoir un cancer de la prostate chez les hommes porteurs d’un certain type de calvitie après 45 ans.
Le National Cancer Institute de Bethesda précise : « Notre étude a retrouvé un risque augmenté de cancer de la prostate agressif seulement chez les hommes avec un profil très spécifique d’alopécie, une calvitie des golfes frontaux et un éclaircissement modéré de la couronne, à l’âge de 45 ans. Mais nous avons constaté que le risque n’était pas augmenté, et pour aucun autre type de cancer, pour d’autres profils de calvitie » (Mickael Cook).

Il existerait un lien entre le cancer de la prostate et l’alopécie : phénomènes androgéno-dépendant. Une étude française menée à l’Hôpital Georges Pompidou suggérait qu’une calvitie à l’âge de 20 ans multipliait par 2 le risque de cancer de la prostate.
Ces différentes observations ouvrent l’intérêt d’ouvrir la voie à un dépistage ciblé du cancer de la prostate sur une certaine catégorie de patients à risque

(lu dans le « Quotidien du Médecin » du 17/09/2014)

26 juillet 2017 à 5:19