Ablation chirurgicale des tatouages

Chirurgie esthétique - Docteur Aziza, chirurgien esthétique

On estime aujourd’hui que 15% des français sont tatoués dont plus de 25% de moins de 30 ans. Il existe de plus un phénomène de mode et de société.

Le détatouage chirurgical est une demande fréquente notamment chez les jeunes qui ont recours à un tatouage parfois sur un coup de tête. La solution chirurgicale est radicale mais au prix d’une cicatrice souvent bien plus discrète que le tatouage lui-même.

Le détatouage au laser est souvent décevant et laisse beaucoup de traces, les séances sont nombreuses sans arriver à gommer la zone tatouée.

C’est la raison pour laquelle l’ablation chirurgicale occupe une place de choix.

Encore faut-il que l’indication soit bonne : tous les tatouages ne peuvent bénéficier d’une chirurgie. L’acte chirurgical dépend en effet de la surface de peau tatouée, de l’emplacement du tatouage, de l’élasticité de la peau et des possibilités locales de reconstruction.

L’intervention peut être réalisé sous anesthésie locale ou parfois en clinique en ambulatoire, c’est-à-dire entrée et sortie le même jour, sans réelle hospitalisation.

Parfois, compte tenu de l’étendue du tatouage, plusieurs temps de chirurgie sont nécessaires, espacés en moyenne de 3-4 mois pour que la peau retrouve son élasticité initiale.

Concernant les tarifs, ils sont fonction de l’importance du geste, de la surface et de l’étendue du tatouage, du type d’anesthésie (locale ou anesthésie générale) … :

Comptez un budget compris entre 500 € HT et 1500 € HT.

23 avril 2018 à 8:00